Contactez-nous

Remplissez ce formulaire pour nous poser votre question.

Nous traiterons votre demande dès que possible.

4 Route de Wallonie b-14
7011 Ghlin
Belgium

+32491874696

Masque Buglé Dan

Catalogue

Notre sélection de pièces d'art tribal africain authentiques comprenant des masques, des statues et de nombreux autres objets liés aux cultes des tribus de différents groupes ethniques à travers l’Afrique. Achetez dans notre galerie des objets d’art africain pour compléter votre collection.

Masque Buglé Dan

masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-7.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-2.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-1.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-6.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-3.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-4.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-5.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-7.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-2.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-1.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-6.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-3.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-4.jpg
masque-dan-kran-liberia-art-africain-galerie-lz-arts-5.jpg

Masque Buglé Dan

645.00

Masque Buglé, Dan, Côte d’Ivoire
Provenance : collection particulière d'art africain J-L Enee, France
Datation estimée : circa 1960
Dimensions : 28 x 15 cm
Matériau : bois
Socle sur mesure : en supplément

Les masques africains de ce type sont nommés Buglé. Certains éléments permettent de les identifier, comme la bouche extrudée, ici à l’extrême et présentant un orifice circulaire. De la même façon, la rangée de petites cornes parallèles est caractéristique. L’arête médiane est également un élément important. On notera la présence de plaques latérales extrudées indiquant une influence des Kran (Libéria) chez ce sculpteur. Les masques Buglé étaient utilisés afin d’exciter les guerriers avant la chasse ou la guerre. Une coiffe de plume était alors ajoutée au sommet.
Ce masque s’insère parmi une foule d’autres produits par les talentueux sculpteurs dan. Parmi ceux-ci, on trouve les Deangle, qui se promènent depuis le camp d’initiation jusqu’au village en quête de nourriture auprès des femmes ; les Takangle et Bagle, qui servent de divertissement au cours de danses élégantes et de mimes ; les Gunyege ou masques “de coureur” portés par les hommes les plus rapides du village lors de compétitions. Avec le temps, un masque peut s’élever dans la hiérarchie et devenir par exemple un Gunagle, représentant une partie de village, ou un Gle We, masque de justice.
En dehors de leur contexte de danse ou performance, les masques dan sont difficiles à identifier tant ils sont riches en éléments récurrents pouvant être combinés d’une multitude de façons.

Pièce fournie avec certificat d’authenticité Galerie L&Z Arts.

AJOUTER AU PANIER

Les Dan dans l'art tribal africain

Les Dan, sur le plan ethnique culturel, font partie des Mandé méridionaux (Dan-Koueni). Le terme “Yacouba” les désignant originellement comme les Dan de Côte d’Ivoire, n’est, semble-t-il, pas adéquat. Selon B. Holas, leur langue de type mandé est fortement imprégnée d’emprunts archaïques locaux. Patrilinéaires, ils sont décentralisés, fondés sur des lignages. Ce sont des agriculteurs, cultivant le riz et le manioc sur des terres très humides. Jadis, ils élevaient aussi des bovins de la race dite “des lagunes”. La chasse, la cueillette et la pêche restaient traditionnelles. Par les Malinké, ils découvrirent les techniques du tissage et du travail du fer.

Les différents sous-groupes dan répartis en Côte d’Ivoire et au Libéria et doté de dénominations spécifiques (Dan-Mano, Dan-Geh, Dan-Gyo, Yacouba) sont, de nos jours, considérés comme un seul groupe, les Dan. Leur établissement dans ces régions est dû à un lent mouvement migratoire qui s’est développé en vagues successives à la chute de l’ancien empire du Mali. C’est au XVIIIème siècle que ces déplacements de population ont pris fin.
En Côte d’Ivoire, ils se répartissent sur deux territoires distincts. Les premiers occupent le massif de Man, au nord ; les seconds, au sud, sont des gens de la forêt, habitant le long du fleuve Cavally délimitant une partie de la frontière orientale du Libéria ainsi que sur la frontière sud-est de la Guinée. 

Le caractère indépendant des Dan, où chaque village est autonome, se manifeste également dans leurs traditions culturelles et dans leur art : chaque entité veut se différencier des autres, les chefs de village se rendent visite et s’offrent des cadeaux. Jadis, ce furent des esclaves, des épouses, des jeunes filles. Peu à peu les talents aussi se spécialisent et se perfectionnent. La volonté de perfection joue à tout niveau de vie : être chef de clan ou guerrier, forgeron, tisserand ou joueur de tambour, sculpteur ou danseur de masque.