Contactez-nous

Remplissez ce formulaire pour nous poser votre question.

Nous traiterons votre demande dès que possible.

4 Route de Wallonie b-14
7011 Ghlin
Belgium

+32491874696

Masque de course baglé Ngedi Dan

Catalogue

Notre sélection de pièces d'art tribal africain authentiques comprenant des masques, des statues et de nombreux autres objets liés aux cultes des tribus de différents groupes ethniques à travers l’Afrique. Achetez dans notre galerie des objets d’art africain pour compléter votre collection.

Masque de course baglé Ngedi Dan

masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-01
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-02
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-03
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-04
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-05
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-06
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-07
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-08
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-09
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-10
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-01
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-02
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-03
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-04
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-05
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-06
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-07
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-08
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-09
masque-de-course-zakpei-bagle-ngedi-tame-cote-ivoire-liberia-galerie-l-z-arts-10
sold out

Masque de course baglé Ngedi Dan

795.00

Masque de course baglé dit Ngedi, Dan, Libéria
Provenance : collection particulière d'art africain, France
Datation estimée : circa 1950
Dimensions : 28 x 17 cm
Poids : 0,53 kg
Matériau : bois, clochettes, tissu
Socle : en supplément

Le caractère indépendant des Dan, où chaque village est autonome, se manifeste dans leurs traditions culturelles et dans leur art : chaque entité veut se différencier des autres, les chefs de villages se rendent visite et s’offrent des cadeaux. Peu à peu les talents se spécialisent. Cette volonté de perfectionnement joue à tout niveau de vie : être chef de clan ou guerrier, forgeron, tisserand ou joueur de tambour, sculpteur ou danseur de masque. Les masques justement, d’un réalisme raffiné, sont produits à foison.
La dimension sacrée de leur production artistique ne peut être oblitérée. L’esprit principal qui gère toute chose se nomme Zlan. Il préside aux rêves de ceux qui façonnent les masques et certains d’entre eux jouent un rôle social d’arbitre ou de juge. D’autres masques habitent les zones forestières et sont habités par les génies de la nature. D’autres encore sont là pour divertir la population.
Les masques de course zakpei, aux yeux ronds et ajourés sont célèbre. Ils veillent la nuit, dit-on, surveillant les incendies possibles en saison sèche. Ils sont confiés au coureur le plus rapide du village. Les masques retenus ont été utilisés lors de joutes mémorables et rivalisent de beauté, d’harmonie, de patine variée allant d’un noir laqué à une teinte marron ou à un ocre jaune.

Pièce fournie avec certificat d’authenticité Galerie L&Z Arts.

VENDU

Les Dan dans l'art tribal africain

Les Dan, sur le plan ethnique culturel, font partie des Mandé méridionaux (Dan-Koueni). Le terme “Yacouba” les désignant originellement comme les Dan de Côte d’Ivoire, n’est, semble-t-il, pas adéquat. Selon B. Holas, leur langue de type mandé est fortement imprégnée d’emprunts archaïques locaux. Patrilinéaires, ils sont décentralisés, fondés sur des lignages. Ce sont des agriculteurs, cultivant le riz et le manioc sur des terres très humides. Jadis, ils élevaient aussi des bovins de la race dite “des lagunes”. La chasse, la cueillette et la pêche restaient traditionnelles. Par les Malinké, ils découvrirent les techniques du tissage et du travail du fer.

Les différents sous-groupes dan répartis en Côte d’Ivoire et au Libéria et doté de dénominations spécifiques (Dan-Mano, Dan-Geh, Dan-Gyo, Yacouba) sont, de nos jours, considérés comme un seul groupe, les Dan. Leur établissement dans ces régions est dû à un lent mouvement migratoire qui s’est développé en vagues successives à la chute de l’ancien empire du Mali. C’est au XVIIIème siècle que ces déplacements de population ont pris fin.
En Côte d’Ivoire, ils se répartissent sur deux territoires distincts. Les premiers occupent le massif de Man, au nord ; les seconds, au sud, sont des gens de la forêt, habitant le long du fleuve Cavally délimitant une partie de la frontière orientale du Libéria ainsi que sur la frontière sud-est de la Guinée. 

Le caractère indépendant des Dan, où chaque village est autonome, se manifeste également dans leurs traditions culturelles et dans leur art : chaque entité veut se différencier des autres, les chefs de village se rendent visite et s’offrent des cadeaux. Jadis, ce furent des esclaves, des épouses, des jeunes filles. Peu à peu les talents aussi se spécialisent et se perfectionnent. La volonté de perfection joue à tout niveau de vie : être chef de clan ou guerrier, forgeron, tisserand ou joueur de tambour, sculpteur ou danseur de masque.