Contactez-nous

Remplissez ce formulaire pour nous poser votre question.

Nous traiterons votre demande dès que possible.

4 Route de Wallonie b-14
7011 Ghlin
Belgium

+32491874696

Monnaie "croisette" du Katanga

Catalogue

Notre sélection de pièces d'art tribal africain authentiques comprenant des masques, des statues et de nombreux autres objets liés aux cultes des tribus de différents groupes ethniques à travers l’Afrique. Achetez dans notre galerie des objets d’art africain pour compléter votre collection.

Monnaie "croisette" du Katanga

croix-katanga-congo-art-africain-galerie-lz-arts-3.jpg
croix-katanga-congo-art-africain-galerie-lz-arts-1.jpg
croix-katanga-congo-art-africain-galerie-lz-arts-2.jpg
croix-katanga-congo-art-africain-galerie-lz-arts-4.jpg
croix-katanga-congo-art-africain-galerie-lz-arts-3.jpg
croix-katanga-congo-art-africain-galerie-lz-arts-1.jpg
croix-katanga-congo-art-africain-galerie-lz-arts-2.jpg
croix-katanga-congo-art-africain-galerie-lz-arts-4.jpg
sold out

Monnaie "croisette" du Katanga

285.00

Monnaie dite croisette, Katanga, R. D. Congo
Provenance : collection particulière, Belgique
Datation estimée : XIXème siècle
Dimensions : 22 x 22 cm
Matériau : cuivre
Socle sur mesure : en supplément

L’apparition des croisettes du Katanga remonte au XIIIème siècle dans la province éponyme dans le sud du Congo. On les a retrouvées dans des tombes.
Leur usage ne se limitait pas aux échanges commerciaux mais témoignait aussi à la fois du rang social de leur propriétaire et, selon leur forme, de leur région d’origine, chaque chefferie les confectionnant d’une forme particulière.
L’extraction du cuivre dans le sud de la R. D. Congo et dans le nord de l’Angola était encadrée par une initiation empreinte de magie.
Si dans les premiers siècles de leur utilisation les croisettes étaient souvent réservées aux dignitaires élevés dans la hiérarchie sociale, il semble que leur usage se soit démocratisé à partir du XIXème siècle pour se répandre dans les échanges du quotidien.
À l’instar d’autres monnaies à travers l’Afrique, elles ont également été offertes comme compensations matrimoniales. En effet, le mariage d’une femme signifiant une perte de main d’oeuvre pour sa famille, une croisette était offerte en compensation.

Pièce fournie avec certificat d’authenticité Galerie L&Z Arts.

AJOUTER AU PANIER